Les vertus du Shiatsu

Shiatsu Angers - les bienfaits apaisants des pressions Shiatsu - Meister

Le Shiatsu un allié bien-être pour tous !

Le corps est souvent perçu comme un outil que l’on pense pouvoir solliciter à l’infini… Un fossé finit par se creuser entre les besoins profonds de l’être et toutes les contraintes artificielles auxquelles il tente de se plier. Lorsque les tensions et le stress deviennent prépondérants, un déséquilibre s’installe entraînant des troubles réactionnels.

Le Shiatsu permet par son action décontractante de contrecarrer les effets de ce mode de vie trépidant. Les pressions Shiatsu favorisent la détente et réorientent vers l’écoute de soi…

Les étirements effectués en cours de séance mobilisent les chaînes musculaires et entraînent un relâchement des tensions accumulées dans l’appareil ostéomusculaire permettant ainsi au receveur d’être plus réceptif au Shiatsu. Le shiatsu-ki, en plus des pressions, effectue des mobilisations. Ces mobilisations ont pour but de lever les stagnations de Qi et de sang nichées dans les articulations pour ramener mobilité et vitalité. Shiatsu Angers - frictions Shiatsu - MeisterIl peut être également amené à effectuer des frictions, des vibrations et des percussions sur le corps afin de solliciter l’énergie vitale.

Le shiatsu-ki cherche avant tout, par l’art du toucher, à entretenir la santé ! C’est pour cela qu’avec le temps et un suivi Shiatsu régulier, nos habitudes de vie changent et s’améliorent tout naturellement (alimentation, exercice physique, repos…).

L’approche préventive

Les Shiatsu à visée préventive sont utiles, par exemple :

  • au changement de saison
  • à certaines époques de la vie au regard des transformations naturelles du corps
  • lors d’épreuves psychologiques, affectives et émotionnelles
  • pour reprendre contact avec son corps
  • pour renforcer les pouvoirs naturels de défense de l’organisme
  • pour équilibrer les fonctions psychiques et physiologiques

En complément d’un suivi médical

Si le Shiatsu est un art préventif qui renforce la santé, il ne peut, en aucune façon, remplacer un traitement et/ou une consultation médicale. En complément de votre suivi médical, il peut, en revanche, soulager, entre autres…

  • les troubles saisonniers : rhume, grippe, toux, sinusite…
  • les troubles digestifs : maux d’estomac, digestion lente, constipation, diarrhée, douleurs abdominales, ballonnements…
  • les troubles psychologiques : angoisse, dépression, irritabilité, insomnie, « burn out ».
  • les troubles de l’appareil ostéoarticulaire/musculosquelettique : arthrose, arthrite, tendinite, dorsalgie, lombalgie, sciatique…
  • les troubles féminins : tensions prémenstruelles, troubles de l’humeur, règles douloureuses et/ou irrégulières…
  • autres : surpoids, migraine, fatigue…
  • et, dans le cadre d’un strict suivi médical et en accord avec votre médecin traitant, le Shiatsu peut être un complément précieux dans le cas de pathologies plus lourdes comme, entre autres, la fibromyalgie, le cancer, la maladie de Lyme, la sclérose en plaques …

Précisions et contre-indications

Le Shiatsu ne peut en aucun cas remplacer un traitement et/ou une consultation médicale.

Comme le précise la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel :

« Le shiatsu n’est pas une  médecine. Les praticiens en shiatsu ne font pas de diagnostics, ils ne guérissent pas. En aucun cas, le shiatsu ne remplace un traitement médical. La référence à la médecine reste le passage obligé. Toutefois, le shiatsu est une discipline manuelle énergétique favorisant le bien-être et le confort. Il a une influence favorable sur le psychisme, renforce vos capacités d’autodéfense et, dans la plupart des cas, accompagne favorablement des soins et un processus de guérison. »

Le Shiatsu est contre-indiqué en cas (liste non exhaustive…) :

  • d’intervention chirurgicale majeure ou datant de moins de six mois
  • d’hémorragie
  • de symptômes inexpliqués pour lesquels vous n’avez pas consulté de médecin
  • d’infection cutanée contagieuse
  • de troubles cardiaques sévères
  • d’affection grave (si vous n’avez pas l’accord de votre médecin traitant)
  • d’inflammation aiguë
  • de grossesse à haut risque

En cas de doute, il est conseillé de demander l’avis de votre médecin traitant.